Sélectionner une page

Samedi 11 juillet 20h30
Église Saint Laurent, Carbonne

L’évolution de la situation sanitaire appelant toujours à la vigilance, nous prendrons sur place toutes les dispositions nécessaires au respect des mesures en vigueur.

 

Originaire de Bergerac (nationalité française), Sylvia Cazeneuve a étudié le saxophone et le solfège au Conservatoire National de Toulouse et a mené des études de musicologie. Elle nourrit un grand intérêt pour les différentes expressions vocales attenantes à la scène lyrique et développe différents champs d’actions (lyrique, direction de choeur, compositions, enregistrements) en France et à l’étranger en tant que soprano grand lyrique dramatique, ou même en donnant de nombreuses conférences.

 

Sylvia Cazeneuve, soprano

 

Sylvia Cazeneuve formée auprès du ténor lyrique français Jean-Paul Caffi, du baryton hollandais
Maarten Koningsberger et de Gabriel Bacquier, est passionnée par la mélodie française et le lied.
Elle cultive l’art de la musique de chambre auprès de Michel Sénéchal, David Sélig, Susan Manoff et
Anne Le Bozec. Parallèlement, elle explore la mélodie contemporaine et se forme auprès des
compositeurs Bertrand Dubedout et Michel Decoust. Elle s’est perfectionnée auprès d’Alain Buet,
de François Le Roux, de Margret Honig, d’Alain Fondary, d’Alain Garichot et de Montserrat Caballé.
Elle a également suivi la formation en technique vocale avancée, mécanisme fonctionnel de la voix
et rééducation selon les principes ‘The liberated voice’ de Carol Baggott-Forte. En 2011, elle est
soliste de la compagnie Gabriel Bacquier auprès de qui elle aborde les plus grands rôles d’opéra. Elle
crée chaque année un récital thématique qu’elle présente sous la forme de spectacle (« Hommage à
Jules Massenet », « Eternelles », « Des fleurs pour Baudelaire », « Maudite soit la guerre », « Rêve de
Lune »…). En 2014 elle est est nommée directrice artistique du festival Les Rencontres Lyriques de
Luchon . Elle réalise la création de nombreuses oeuvre contemporaines, dont celles où elle est
dédicataire : les « Petites Mélodies Impertinentes » d’Isabelle Aboulker, « Les métamorphoses du
sonore » de Marybel Dessagnes, « Les trois mélodies lourdes » du compositeur Lionel Ginoux
Elle fait aussi la création « D’un corbeau et d’un renard » et « La ballade de Florentin Prunier » d’Isabelle
Aboulker, « Cyrano dans la Lune » de Patrick Burgan et prochainement elle réalisera la création d’un
cycle de François Riu-Barotte.

En 2019, elle a créé le rôle principal de Mama-Quilla dans l’opéra « Les sept lués » de Lionel Ginoux.
Lauréate de concours internationaux, elle remporte le premier prix du IIIème concours
international de chant lyrique de Nîmes ainsi que le vote du public en 2009 et le prix spécial du jury
au Vème concours international de chant lyrique à Canari en 2011. En 2013, Sylvia Cazeneuve a été
sélectionnée par le Pôle de Diffusion d’Art Lyrique et Contemporain « pour l’unicité de sa voix, pour
sa sensibilité et son charisme naturel qui font d’elle une artiste sincère et généreuse dotée d’une
grande intelligence, (…) pour la pertinence de ses récitals contés, magistrales prouesses techniques
et artistiques (…) »

 

Edmund Barton Bullock

 

Edmund Barton Bullock, pianiste/compositeur d’origine amércaine, interprète ses propres
oeuvres ainsi que des oeuvres des grands maîtres, en tant que soliste, musicien de chambre
et avec orchestre, à travers l’Amérique du Nord et l’Europe devant des publics divers et
enthousiastes. Il a le don de pouvoir révéler la magie et l’histoire de chaque oeuvre à travers
quelques mots d’explications, et joue dans des lieux prestigieux comme la Weill Récital
Hall de Carnegie Hall à New York, les ambassades françaises au Canada et en Espagne. Il
intervient dans des lectures/récitals et concerts dans des cathédrales et salles de concerts
européens, comme dans les églises, écoles et universités d’Amérique du Nord.
Bullock vit en France depuis 1978, travaillant avec Pierre Sancan, professeur du CNSM de
Paris, recevant le diplome de License d’Enseignement à l’unanimité, puis un premier prix
d’interprétation pour la prestigieuse License de Concert de l’Ecole Normale de Musique de
Paris en 1988. Il a travaillé le piano avec Yevgeni Malini, Thérèse Dussaut et Lucette
Descaves, et la composition et direction d’orchestre aux Etats-Unis avec Robert Sirota,
ancien directeur du Peabody Institute de Baltimore, Maryland, et orchestration avec
Guillaume Connesson à Paris.

En 1999, Barton Bullock est entré en collaboration avec la prestigieuse Académie des Jeux
Floraux de Toulouse, la plus ancienne société littéraire dans le monde occidental, qui a été
fondée par sept troubadours en 1323. Cette association a conduit à la création du « Cycle
des Sept Mélodies en l’Honneur des Sept Troubadours et de Clémence Isaure », pour
soprano et piano, basé sur l’histoire de l’Académie. Il a été créé en France et produit
ultérieurement au Carnegie Hall aux États-Unis, avec le compositeur au piano. Les divers
cycles de mélodies sont publiés par Classical Vocal Reprints.

En 2014, Le Prince Consort de Danemark, Maître es Jeux de l’Académie, a commandé un
cycle de mélodies, basé sur des poèmes de son recueil « Cantabile », qui a été donné par le
compositeur et la mezzo-soprano Christine Labadens dans la résidence française du Prince
et de la Reine Margarethe II, le Château de Cayx. En 2016, le prince Henrik a commandé
un nouveau cycle de mélodies, basé sur des poèmes de son recueil « La Part des Anges »,
créé avec la soprano, Morgane Bertrand aux « Nuits de Palaminy », en présence du poète.
Bullock a reçu de nombreuses commandes d’oeuvres contemporaines diverses, tel son
Concerto « Appalaches » pour Piano et Orchestre, Un Concertina Espagnol pour Bandoneon
et Ensemble à Vent aux Etats-Unis. Son Concerto des Appalaches a été commissionné pour
les cérémonies d’attribution de la chancelière de l’Université d’État des Appalaches en avril
2005. Sa première française, au piano, a été interprétée deux fois en mai 2008 par
l’Orchestre de la Cité internationale de Paris. Elle a ensuite été jouée deux fois par
l’Orchestre symphonique du Piémont occidental en Caroline du Nord en février 2009.
En 2018, il a finalisé la composition de l’Oratorio « L’Éveil de l’Humanité » pour choeur et
solistes sur le livret de St Leger Monty Joynes. Le livret est basé sur la sagesse
amérindienne et sa métaphysique de l’unité de tous les êtres vivants, conception partagée
par tous les peuples autochtones. Cette oeuvre est l’aboutissement de quinze années
d’immersion de l’auteur du livret dans la culture amérindienne et de l’écriture de huit
livres liés à ce sujet. La Création mondiale a été donnée le dimanche 2 juin 2019 en l’église
Saint-Exupère à Toulouse avec l’ensemble vocal Unité, dirigé par Christian Nadalet.
En 2019, avec la collaboration de l’auteur/librettiste, Pascal Veyssi, Bulllock a achevé la
composition d’une comédie musicale intitulée : « Dames et Chevaliers, Mémoires du Roi
Arthur et de la Table Ronde », sortie sur des ondes de radios dans toute la France en mai,
2019.

Si les restrictions de voyage vers les Etats-Unis sont levées, Bullock passera 15 jours au
bord du Lac Supérieur, dans le Minnesota, début septembre, invité par la tribu du Grand
Portage, dont 15 membres ont été invités au Festival International de Musique en
Occitanie en juillet 2018, afin de composer l’ouverture de l’oratorio « L’Eveil de
l’Humanité ». Cette oeuvre représente le fruit de plus de 10 ans de travail, et des créations
aux Etats-Unis et en France de la version finale avec orchestre sont prévues en 2022-2023.

 

 

Tarifs : Public 15€  •  Étudiant 10€
Billetterie : www.festik.net ou sur place le jour du concert
Renseignements et réservations : Elisabeth Saint-Paul : 06 08 82 41 61  •  Edmund Barton Bullock  :  edmundb@mail.com
Musiques entre Pierres : 98 rue du Couvent  31220 Palaminy  •  Les Nuits de Palaminy : 180 rue du Château  31220 Palaminy