Sélectionner une page

Dimanche 2 juin 17h00  
Église Saint-Exupère, Toulouse

Création mondiale de l’Oratorio « L’Éveil de l’Humanité » avec l’ensemble vocal Unité et solistes. Création mondiale « Le Magicien du Ciel » – Maurice Clément-Faivre. Création mondiale « Jusqu’en notre exil tu murmures » – Éric Pénicaud, avec Sébastien Llinares et Nicolas Lestoquoy aux guitares, Maitane Sebastián au violoncelle. Création mondiale : « Pater Noster » – Eric Pénicaud, arrangement sur un thème de N. Rimsky-Korsakov, Julie Goron (soprano) et Sébastien Llinares (guitare). Création mondiale : « Our Father » – Eric Pénicaud, arrangement sur un thème de N. Rimsky-Korsakov, Jean-Manuel Candenot (baryton-basse) et Sébastien Llinares (guitare).

L’Oratorio « L’Éveil de l’Humanité » composé par Edmund Barton Bullock pianiste-compositeur, qui sera interprété en création mondiale le dimanche 2 juin à Toulouse est basé sur le livret de l’auteur et dramaturge américain Monty Joynes. L’Oratorio composé pour soprano, mezzo-soprano, ténor, baryton-basse, chœur mixte, s’inspire de la cosmologie des Amérindiens Cherokees.

L’ensemble vocal UNITÉ, dirigé par Christian Nadalet, bien connu dans la région Occitanie, interprètera l’œuvre.

L’ensemble vocal Unité, composé de 30 chanteurs expérimentés, a été fondé en 1999 par Christian Nadalet, baryton professionnel, pédagogue et chef d’orchestre.

Sous sa direction exigeante et son accompagnement attentif, chacun des membres du chœur est amené à une incessante exploration de ses capacités vocales.  Grâce à une véritable alchimie, faite de compétences, de volonté d’approfondissement et d’engagement collectif, l’adhésion enthousiaste des chanteurs aux objectifs musicaux proposés par Christian Nadalet a pu conduire ce groupe à un excellent niveau d’interprétation et d’expression.

L’ensemble vocal Unité est régulièrement invité par les organisateurs de festival : Éclats de Voix à Auch, les Rencontres musicales de Savoie, Voix Croisées à Escalquens, les Nuits Musicales de Trie-sur-Baïse et Jazz in Marciac sont de fervents soutiens du chœur.

Il travaille avec des orchestres de Midi-Pyrénées : Orchestre des Pays de Cocagne, Philharmonie de Toulouse.

Le chœur se produit plusieurs fois par an, principalement dans la région Occitanie, ce qui lui a permis de tisser de fructueux liens musicaux avec les artistes, chanteurs solistes ou instrumentistes, qu’il invite à se produire avec lui.

Edmund Barton Bullock a confié à Unité la création mondiale de son Oratorio L’Éveil de l’Humanité, ainsi que celle de son Te Deum, qui a été donné en 2015 pour la cérémonie célébré en l’honneur du départ en rénovation des vitraux de la Cathédrale d’Auch réalisés par Arnaud de Moles entre 1507 et 1513.

Il interprète ses propres œuvres ainsi que des œuvres des grand maîtres, en tant que soliste, musicien de chambre et avec orchestre, à travers l’Amérique du Nord et l’Europe devant des publics divers et enthousiastes. Il joue dans des lieux prestigieux comme la Weill Récital Hall de Carnegie Hall à New York, les ambassades françaises au Canada et en Espagne. Il intervient dans des lectures/récitals et concerts dans des cathédrales et salles de concerts européens, comme dans les églises, écoles et universités d’Amérique du Nord.

Le principal ouvrage symphonique de Bullock est le Concerto des Appalaches pour piano et orchestre. Il a été commissionné pour les cérémonies d’attribution de la chancelière de l’Université d’État des Appalaches en avril 2005. Sa première française, au piano, a été interprétée deux fois en mai 2008 par l’Orchestre de la Cité internationale de Paris. Elle a ensuite été jouée deux fois par l’Orchestre symphonique du Piémont occidental en Caroline du Nord en février 2009.

http://www.edmundbartonbullock.com  

http://www.edmundbartonbullock.com/composer

Deux autres créations mondiales sont au programme : « Le Magicien du Ciel » composée par le guitariste-compositeur Maurice Clément-Faivre, dont le texte de l’oeuvre est co-écrit avec Monique Pimpernelle,  et « Jusqu’en notre exil tu murmures » composée par Éric Pénicaud, guitariste-compositeur qui a reçu dix prix internationaux de composition entre 1984 et 2016.

Maurice Clément-Faivre est originaire de l’Ile-de-France où il a pu recevoir l’enseignement de grands guitaristes tel Alexandre Lagoya. Il s’installe en 1983 dans le midi de la France à une trentaine de kilomètres de l’Espagne. Sa musique s’en ressent incontestablement. Tout d’abord formé dans l’école classique, Maurice Clément-Faivre se tourne très tôt vers le flamenco puis après diverses expériences dans le jazz, la bossa-nova, la variété et le rock. Son expérience musicale large l’amène à écrire et à interpréter un répertoire en grande partie original faisant appel à toutes les possibilités guitaristiques.

C’est bien sûr d’abord pour la guitare que Maurice Clément-Faivre à écrit ses premières œuvres mais au fil des années, il a été amené à répondre à divers besoins (illustration de ses propres émissions de radios) puis, l’expérience s’accumulant, à exécuter des commandes. À ce jour, outre une soixantaine de génériques d’émissions de radio, il est le créateur d’une vingtaine de musiques de relaxation, de deux concertos, de plusieurs œuvres de musique de chambre, d’un tryptique pour orgue créé à la Cathédrale de Saint-Bertrand de Comminges.

https://www.refletdesondes.com/videos/classique 

https://www.youtube.com/watch?v=sDxzKaWy7-A&list=FLjCxoif1ljMCSwHMlvJ2vjA

Dès l’âge de sept ans, Éric Pénicaud reçoit une formation musicale « sur mesure » et hors institutions. À l’âge de dix-neuf ans, il quitte la capitale pour la Provence (perfectionnement, instrument et écriture, enseignement). Il progresse avec René Bartoli, puis avec Leo Brouwer, Abel Carlevaro, Javier Hinojosa, ainsi que Paco Peña, Manolo Sanlucar pour le flamenco. Cet éclectisme acquis dès l’enfance lui permet de se fondre dans chaque genre et va paradoxalement l’amener à un recentrage sur la composition.

Son œuvre obtient huit prix internationaux de composition de 1984 à 2002 : Carrefour mondial de la guitare (Martinique, 1984 & 1988), Tokyo (1987), Italie (1999, 2000, 2001, 2002). En 2016, il se voit décerner le Premier Prix de Composition « International Art Society » à Volos, Grèce. Il y reçoit également le titre de « Artist of the Year » ; il est l’unique musicien retenu pour cette suprême distinction toutes catégories confondues (ce qui aujourd’hui porte à dix le nombre de ses prix internationaux).

Son œuvre est d’une homogénéité partout reconnue et saluée par de nombreux compositeurs (Leo Brouwer, Régis Campo, Pascal Dusapin, Thierry Escaich, Philippe Fénelon, Philippe Hersant, Maurice Ohana …) ainsi que par des grands interprètes (le flûtiste Pierre-Yves Artaud, le percussionniste Jean-Pierre Drouet, les altistes Garth Knox – ancien membre du Quatuor Arditti et de l’Ensemble Intercontemporain – et Pierre-Henri Xuereb, les chefs d’orchestre Daniel Oren, Gilles Colliard …)

Eric a collaboré avec des guitaristes et pédagogues (Julian Bream, Abel Carlevaro, Alberto Ponce, Narciso Yepes …), d’éminents ambassadeurs d’autres musiques qu’il a aussi longuement pratiquées (Jaco Pastorius, Larry Coryell, Juan Carmona …), mais aussi des poètes (Christian Bobin), des écrivains (Erik Orsenna), ou encore des peintres-marins (Titouan Lamazou) et des scientifiques-penseurs (Boris Cyrulnik, Hubert Reeves) …

Hormis la guitare, Éric Pénicaud a également écrit pour une trentaine d’instruments, piano, percussions, cordes, flûtes diverses, voix, harpe, clarinette, hautbois, quatuor à cordes, divers ensembles, et de nombreux instruments en formation jazz (claviers, guitare basse, saxophones divers, etc.). Et pour ensemble vocal également …

https://www.youtube.com/watch?v=xxb8QSiUnWg&feature=youtu.be

 

 

Tarifs : Public 25€  •  Étudiant 15€
Billetterie : www.festik.net ou sur place le jour du concert
Renseignements et réservations : Elisabeth Saint-Paul : 06 08 82 41 61  •  Edmund Barton Bullock  :  edmundb@mail.com
Musiques entre Pierres : 3 rue du Couvent  31220 Palaminy  •  Les Nuits de Palaminy : 1 rue du Château  31220 Palaminy